Pratique du Procès en Floride du Sud

En Floride, la règle de la perte économique empêchait auparavant les parties qui répartissaient leurs risques et leurs recours dans un contrat d’intenter une action en responsabilité délictuelle. Pendant de nombreuses années, la règle des pertes économiques ne s’appliquait que dans deux circonstances:

  1. Lorsque les parties ont négocié des recours dans un contrat, et
  2. Dans les cas de responsabilité des produits, lorsque le produit défectueux n’a endommagé que lui-même et non des personnes ou d’autres biens.

Bien qu’apparemment simple, la règle s’est avérée problématique, les tribunaux ayant du mal à déterminer quand la règle interdisait une action délictuelle entre parties contractantes. En conséquence, de nombreuses exceptions ont été créées, par exemple dans les cas de faute professionnelle et de fausse déclaration par négligence.

Puis, en 2013, la Cour suprême de Floride a modifié la règle des pertes économiques. Dans l’Association des condominiums Tiara, Inc. v. Marsh & McLennan Companies, Inc., la Cour s’est retirée de la jurisprudence antérieure et a jugé que la règle de la perte économique ne s’appliquait qu’aux affaires de responsabilité du fait des produits. La Cour a reconnu la confusion entourant la règle, déclarant que « son application et ses paramètres sont quelque peu mal définis. »

La Cour s’est concentrée sur l’origine de la règle et a expliqué qu’elle visait à interdire à une partie d’intenter une action délictuelle pour recouvrer des pertes purement économiques sur un produit parce que les principes contractuels, plutôt que délictuels, étaient plus appropriés pour résoudre les pertes économiques sans préjudice corporel ni dommage matériel. La Cour a estimé qu’il y avait eu une extension

sans principes de la règle.

Bien que la Cour ait tenté, dans des décisions antérieures, de ramener la règle de la perte économique à son objectif initial, elle a estimé qu’elle n’était tout simplement pas allée assez loin et a maintenu:

Droit d’auteur: sifotography / 123RF Stock Photo

nous franchissons maintenant cette dernière étape et considérons que la règle des pertes économiques ne s’applique que dans le contexte de la responsabilité du fait des produits.

Beaucoup ont interprété la décision de la Cour comme une perturbation du droit de la Floride, y compris le juge Canady dans son opinion dissidente, qui, de même que les critiques de la décision, estiment qu’elle a miné le droit des contrats tout en élargissant le droit de la responsabilité délictuelle. Cependant, les partisans de la décision estiment qu’elle aura peu d’impact sur le droit des contrats. Comme l’a déclaré le juge Pariente dans un avis concordant:

« La conclusion de la majorité selon laquelle la règle des pertes économiques est limitée au contexte de la responsabilité du fait des produits ne porte pas atteinte au droit des contrats de la Floride ni ne prévoit une expansion des réclamations délictuelles viables. Les principes de base de la common law restreignent déjà les recours disponibles pour les parties qui ont spécifiquement négocié pour ces recours et, contrairement aux affirmations soulevées dans la dissidence, notre clarification de l’applicabilité de la règle de la perte économique ne modifie en rien ces concepts de common law. Par exemple, pour présenter une réclamation délictuelle valide, une partie doit toujours démontrer que tous les éléments requis pour la cause d’action sont satisfaits, y compris que la réclamation délictuelle est indépendante de toute réclamation pour rupture de contrat. »

(soulignement ajouté).

Depuis la décision de la Cour dans l’affaire Tiara, les tribunaux d’État et les tribunaux fédéraux statuant sur des affaires en vertu de la loi de la Floride ont invoqué l’accord du juge Pariente et exigé des parties qu’elles démontrent que le délit allégué est indépendant de toute réclamation pour rupture de contrat. Les tribunaux continueront de rejeter les actions délictuelles si elles sont « fondamentalement une réclamation de rupture de contrat reconditionnée. »

Dans la pratique, il semble que de plus en plus de demandeurs pourront survivre à l’étape du licenciement post-Tiara en plaidant un délit indépendant dans une plainte. Bien que la règle de la perte économique ne s’applique plus aux actions entre parties contractantes, la doctrine de la responsabilité délictuelle indépendante est bien vivante en Floride et devrait continuer d’agir comme un obstacle aux actions délictuelles intentées simplement pour contourner les recours contractuels. Ainsi, selon le stade du litige, les parties devraient demander un renvoi, un jugement sommaire et un verdict dirigé sur la base de la doctrine de la responsabilité délictuelle indépendante s’il devient évident que les dommages-intérêts demandés en responsabilité délictuelle sont identiques aux dommages-intérêts pour rupture de contrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts